jeudi 10 juillet 2014

jugaad est-il "TRIZ compliant"?

 La lecture du livre de Navi Radjou "L'innovation Jugaad, redevenons ingénieux" ne m'a pas laissé de marbre. Je n'ai pas l'intention d'en faire une description complète, mais je vais dans un premier temps me raccrocher à la définition des six principes qui caractérisent le Jugaad, et essayer modestement de raccrocher ces principes à l'idée que je me fais d'une démarche d'innovation.


Navi Radjou nous explique que le Jugaad s'appuie sur six principes. L'idée de comparer cette "philosophie" d'innovation à TRIZ m'est apparue très vite. J'avais d'ailleurs évoqué dans ce post quelques notions qui me paraissaient intéressantes;
Les six principes en question sont les suivants:

  1. Rechercher des opportunités dans l'adversité

    On évoque souvent la machine négative, ou anti-système dans TRIZ. Cette notion se rapporte à ce qui freine l'évolution du système. Ce qui s'oppose à l'évolution du système est dans son environnement. Il est même en "contact" avec le système.  Le lien est plus qu'évident avec le libellé de ce premier principe. L'adversité est ce qui se met en opposition, et a donc le rôle (très envié!!) d'anti-système. C'est dans cet anti-système que se trouvent les ressources nécessaires à la création. 
  2. Faire plus avec moins

    Il est assez facile de faire le lien avec l'idéalité. D'une façon générale, l'idéalité nous pousse à magnifier les résultats du système sans pour autant augmenter les coûts nécessaires pour réaliser ces résultats. Dans ce sens, l'idéalité se traduit bien par "faire plus avec moins".
  3. Penser et agir de manière flexible

    TRIZ ne l'évoque pas de façon explicite. J'aurais même tendance à penser que TRIZ est perçue comme quelque chose qui a de nombreuses caractéristiques autres que flexible. Pourtant, les courants récents tels qu'OTSM-TRIZ  et IDM-TRIZ permettent d'avoir des approches plus souples et moins dogmatiques. Mon expérience en milieu industriel me montre que TRIZ combiné à des approches agiles permet d'avoir des résultats intéressants.
    Mais pour ce qui est de penser et d'agir de manière flexible, on peut remonter à un des trois postulats de TRIZ :
    "Chaque problème est particulier, et, dans ce sens, doit être résolu en accord avec sa situation particulière."
    Il est clair que ce postulat implique implicitement la notion de "penser et agir de manière flexible". 
  4. Viser la simplicité

    La simplicité est une  des forces de TRIZ. En effet, nombre de problèmes trouvent leur solution de manière simple. Au delà de la complexité de TRIZ, j'ai appris qu'il était possible d'utiliser ses différents outils de façon à trouver des solutions innovantes sans faire appel à des concepts fumeux. Et puis, pour évoquer l'aspect fractal des problèmes, il existe toujours un niveau où tel ou tel sous-problème peut être résolu de façon simple. A l'opposé des démarches occidentales, qui, à grand frais de recherche et développement  trouvent des solutions ingénieuses mais coûteuses sur bien des plans (dont écologiques), l'approche Jugaad nous incite à penser aux solutions avec des moyens externes limités. Et quoi d'autre que les ressources disponibles peut mieux répondre à ce besoin ?
  5. Intégrer les marges et les exclus

    Bien sûr, TRIZ n'évoque pas explicitement cet aspect, mais n'est-il pas malgré tout sous-entendu ?
    Dans cette notion, il y a l'idée de progrès pour tous. Une publicité de la SNCF reprenait d'ailleurs cette phrase d'Aristote comme slogan: "le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous".
    J'ai du mal à évoquer le terme de "ressources" dans ce cas particulier, mais est-ce que, au niveau des marchés, ce n'est pas une vision cohérente ? Les marges et les exclus sont à la fois des clients potentiels, et des fournisseurs d'idées nouvelles. Il y a un aspect utilisé dans TRIZ qui peut se rapprocher de cette notion, au moins dans le sens de fournisseur d'idées nouvelles: TRIZ évoque le fait que des solutions innovantes peuvent venir d'autres domaines. Si, par "domaine" on ne parle pas que de domaines scientifiques, mais que l'on étend  le terme aux domaines, géographiques, socio-économiques, ... on est bien en accord avec les principes du Jugaad.
  6. Suivre son coeur

    Là je vous laisse juge. Ce libellé, bien que succinct, évoque tout simplement notre responsabilité dans le processus de création. C'est aussi à mon sens ce qui donne corps à tout le reste.
Alors, les points 5 et 6 ne sont pas directement connectés à TRIZ, mais plutôt à ceux qui le pratiquent et comment il le font. Jugaad est à mon sens très proche d'une approche TRIZ, les similarités entre les deux approches sont nombreuses.
Ayant eu la chance d'assister à une conférence de Ravi Nadjou sur le sujet, j'ai été très surpris par les exemples présentés, tant ils étaient simples et efficaces. Et je me suis dit que quelqu'un ayant pratiqué un tant soit peu TRIZ et ses variantes y trouverait des points de repère.
Aussi les utilisateurs de TRIZ ont certainement beaucoup à apprendre de Jugaad pour s'enrichir de ses aspects "minimalistes" et renforcer l'emploi du minimum pour créer de nouvelles choses.
Enregistrer un commentaire