jeudi 14 septembre 2017

shou-sugi-ban kezako?

Shou-sugi-ban 

Ou technique du bois brûlé. Une technique japonaise de traitement du bois. Encore une contradiction?


 Voilà encore une belle contradiction. Au japon, beaucoup d'édifices, notamment les habitations, sont construites en bois, ressource facilement disponible. Mais voilà: cette ressource présente quelques inconvénients...
En premier lieu, le bois n'est pas réputé très résistant aux incendies, et c'est vraiment le moins que l'on puisse dire puisqu'il est utilisé comme combustible dans nos cheminées.
En second lieu, beaucoup d'espèces de bois ont une durée de vie limitée face à l'humidité. C'est d'ailleurs un facteur positif pour nos forêts qui se nourrissent du pourrissement et de la dégradation de la lignine (grâce aux champignons) pour construire une terre fertile.
Remarquez que la forêt est l'un des rares systèmes autosuffisants existant: pas besoin d'intrants pour que cela pousse...Amis jardiniers, bonjour :-)

Et voila qu'une civilisation découvre un phénomène curieux:
  • Prenez du bois.
  • brûlez-le en surface
  • Observez le résultat
Je le fais en raccourci, car vous trouverez toute la documentation nécessaire par vos propres moyens, mais les résultats sont éloquents:

  • Résistance à l'imputrescibilité: 80 ans (au lieu de 5 ans en moyenne)
  • Très grande résistance au feu (les cellules du bois se resserrent après une première combustion empêchant la propagation du feu dans la structure).

Alors, où se trouve la contradiction?
C'est simple:
L'élément posant problème (le feu) est la solution du problème. En exposant le bois au feu pendant un temps limité, on le rend résistant au feu. Et, cerise sur le gâteau (merci Emmanuel pour l'expression :-), on le rend beaucoup plus résistant à la putréfaction.
Un des principes de TRIZ est de "faire l'inverse": lorsque l'on est confronté à un problème, on a tendance à s'y opposer. Dans cet exemple, on cherchera à s'opposer au problème. Pour la pourriture, mettre une couche de produit permettant de limiter celle-ci (avec application régulière pour renouveler la couche protectrice de lasure). Pour traiter les problèmes de combustion, changer de matériau (ce qui n'est pas toujours aisé..).
Et dans ce cas particulier, le problème est la solution.
Nikolai me le disait fréquemment: prends une pièce, regarde une des faces (qui représente le problème) et retourne là: tu y verra la solution.
Enregistrer un commentaire